Accueil   PDF   Contact 
Accueil 
 Coordonnées du Centre
 Qui sommes-nous ?
 Missions
 Contact
Maladies concernées 
 Cirrhose Biliaire Primitive
 Cholangite Sclérosante Primitive
 Hépatite auto-immune
Centres de Compétence 
 Définition
 Coordonnées des centres
 Répartition des 19 Centres
 Carte des régions
Documents téléchargeables 
 DEMANDES DE GENOTYPAGES
 journée de la CBP
 journée de la CSP
 journée de la lithiase intra-hépatique
 Journée de l'hépatite auto-immune
 journée de la cholestase
Liens 
 Liens utiles
Questions fréquentes 
 FAQ : la Cirrhose Biliaire Primitive

Hôpital Saint Antoine
Service d'Hépatologie
Bât. J. Caroli - 8ème étage
184, rue du Fg Saint Antoine
75571 PARIS CEDEX 12

 
Transplantation hépatique
 

 Il y a une vingtaine d'années, la transplantation hépatique a permis aux femmes ayant une cirrhose biliaire grave de survivre puis de mener une vie normale.


 L'indication de la transplantation hépatique  est maintenant relativement rare au cours de la cirrhose biliaire primitive compte-tenu de l'introduction du traitement médical par l'acide ursodésoxycholique.


 En effet, actuellement une vingtaine de transplantations hépatiques en France sont effectuées dans cette indication, généralement chez les patientes n'ayant pas ou mal suivi le traitement (mauvaise compliance) ou lorsque le diagnostic a été porté tardivement au stade de fibrose extensive ou de cirrhose. 

Idéalement, la transplantation hépatique doit être faite avant 70 ans. Cependant, notre doyenne d'âge ayant eu une transplantation réussie avait 72 ans, c'est à dire que l'âge n'est plus un critère strict d'indication ou de non indication de la transplantation hépatique.

La transplantation hépatique doit faire l'objet d'un traitement immunosuppresseur continu à vie. Les résultats de la transplantation hépatique sont très bons. La récidive de la maladie est possible mais cela constitue un évènement relativement peu fréquent.

 Accueil   CBP   CSP   HAI   PDF   Contact 
Retour à l'accueil